Vert

 

Et si nous quittions un peu les pourcentages pour regarder les résultats des élections européennes à travers l’imaginaire des couleurs ?

Nul doute que le Vert, couleur de la jeunesse et de la Reverdie (vrai mot pour parler de Renaissance) soit le grand vainqueur symbolique.

Michel Pastoureau grand spécialiste du sujet, nous avait donné ce scoop dans le livre qu’il a consacré à cette couleur :   le drapeau français aurait pu –  aurait dû – avoir cette belle teinte printanière.  En effet, le jeune avocat Camille Desmoulins, le 12 juillet au matin, en passant dans les Jardins du Palais-Royal, cueille une feuille de tilleul et l’accroche à son chapeau. Sa cocarde est alors couleur de la Liberté. Il est suivi par de nombreux jeunes insurrectionnels…

Malheureusement, dès le surlendemain, la cocarde tricolore fait disparaître cette fraîcheur végétale sous un trio qui sent la négo : blanc du Roi, bleu de l’Eglise, rouge du Peuple…

Aujourd’hui, les enquêtes montrent que le Bleu reste la couleur préférée des européens, en particulier sous sa valeur de solidité/autorité (bleu de Prusse)… Cela n’a pas échappé aux populistes qui s’en sont teintés, le piquant aux conservateurs pour minimiser leur affreux « brun »…

A droite, le grand perdant est le Noir, pour avoir voulu rappeler la robe cléricale et désuète…

A gauche, c’est le Rouge pour avoir rejoué la vieille geste révolutionnaire…

Aujourd’hui, les négociations s’ouvrent à Bruxelles. Guerre des postes, équilibre du colorama parlementaire. Les grands traités de stratégie politique seront consultés.

Peu de chance que celui que Goethe a consacré aux couleurs le soit. Bien dommage car l’auteur des Souffrances du jeune Werther(dont le pourpoing d’un bleu éclatant n’a pas résisté au chagrin d’amour) y développe un théorie fantaisiste bien utile à tous ceux qui voudraient recoloriser les Lumières européennes…

Elles en ont besoin…

Mariette Darrigrand

Michel PASTOUREAU, Vert, Histoire d’une couleur, Points-Seuil – 2017
J-W GOETHE, Traité des couleurs, éd. Triades , 1810

Facebook
Twitter
LinkedIn