Stable Génie

 

 

 

 

Avec son morning tweet du 6 janvier, Donald Trump se défend contre Fire & Fury, récent livre du journaliste Michael Wolff, qui décrit la Maison Blanche comme une terre de chaos et de dysfonctionnements. Le président américain s’en déclare le stable genius, dernier terme qu’il faut prendre moins comme hyperbole de l’intelligence (Einstein…) que comme signifiant de la magie (Aladin). La pensée est magique tant que l’être humain reste dans l’enfance, territoire imaginaire sur lequel il règne en maître. His majesty the Baby, Donald Trump dit en cela que son génie personnel réussit toujours à échapper au cadre : famille, école, armée, institutions… Evidence aux yeux du monde. C’est plutôt l’adjectif Stable qui est à original ici. Contradictoire, il en dit long sur une personnalité capable d’inverser sans vergogne ses traits de caractère, comme dans les rêves. Trump s’érige devant nous comme balise dans la tempête, ancre solide d’un paquebot-Amérique, profondément chahuté… Dès lors l’instabilité de la maison blanche paraît bien dérisoire – microcosmique – par rapport à celle, macrocosmique, du contexte mondial. Joli tour de magie verbal.

Mariette Darrigrand

Facebook
Twitter
LinkedIn