Luxuriant

 

La dernière campagne de Givenchy pour sa ligne « Winter of Eden » utilise le beau mot, noble et ancien, de Luxuriance….

Il n’est pas du tout sûr que le Luxe ait étymologiquement un lien avec Luxuriance… S’il existe (les étymologies hypothétiques sont mes préférées), ce lien est indirect, flou, vague…

Est luxuriant ce qui n’est pas rigide, ce qui ne se contraint pas, ce qui refuse tout cadre sévère. La luxuriance est une sensualité douce, une émollience.

Les connotations sexy arrivent ainsi, par une liberté toute naturelle, non militante. C’est cela qui fait naître l’idée d’Eden.

Au départ, cet Eden n’avait rien de luxuriant : un arbre, une pomme… plutôt frugal.

C’est seulement vers le neuvième siècle, que les moines qui recopiaient la Bible ont vu arriver d’Orient le mot Paradis. Un mot apporté par les marchands persans, riche de parfums et de fleurs, de toute une génération spontanée de végétaux capables de proliférer sans tuteur ni sécateur… L’image était si prometteuse que les austères copistes ont sauté dessus pour introduire un peu de fantaisie dans leurs écrits. Ils ont alors remplacé le sobre Jardin dans lequel se tenaient jusque là Adam et Eve, pour que les choses se passent désormais dans le luxuriant paradis…

Mariette Darrigrand

Facebook
Twitter
LinkedIn